Celles et ceux qui fabriquent nos vêtements
sont-ils payés suffisamment pour subvenir à leurs besoins fondamentaux ?

Les marques de vêtements et de chaussures garantissent-elles un salaire vital aux travailleur·euse·s de leurs filières d’approvisionnement ? Découvre la position des marques.

 
93%
des marques interrogées sont incapables de prouver qu'elles payent aux travailleur.euses de l’habillement un salaire vital.
Un salaire vital:
Pour assurer la subsistance
La plupart des travailleuses et travailleurs de l'habillement ne sont pas payés suffisamment pour subvenir à leurs besoins fondamentaux ainsi qu'à ceux de leur famille. Pour cause ? Aucune marque et enseigne d'habillement ne garantit aujourd'hui un salaire vital au sein de ses filières d'approvisionnement.
Un salaire vital:
pour les hommes comme pour les femmes

80% des travailleurs de l'habillement sont en fait des travailleuses. Pourtant, les femmes sont systématiquement payées moins que leurs collègues masculins. Les inégalités de genre sont solidement ancrées dans les rapports de force au sein de l'industrie de l’habillement. Elles sont aussi directement liées à de la violence verbale, physique et sexuelle.

En savoir plus sur les inégalités de genre
Un salaire vital:
Pour résister aux crises

Voilà des années que les marques dans l'industrie de l'habillement profitent de salaires si bas qu'ils ne permettent pas aux travaillleur·euse·s de subvenir à leurs besoins de base. Impossible donc de mettre de l'argent de côté pour faire face aux imprévus. La crise du Covid-19 a mis en évidence, une fois de plus, les inégalités sociales et économiques du secteur de l'habillement, avec des conséquences d'autant plus dramatiques pour les travailleur·euse·s du secteur informel.

Nos revendications